Laetitia Allemand – Domaine Allemand

Laetitia Allemand – Domaine Allemand

En 2017, Laetitia change de vie et reprend le domaine familial.
Elle perpétue le combat de son père : la défense du mollard, cépage traditionnel des Hautes-Alpes.
A la tête du Domaine Allemand, elle fait des vins qui sont les fruits d’un terroir particulier mais aussi et surtout l’expression de la sensibilité du vigneron (et en l’occurrence de la vigneronne) qui les a crée.

Qu’est ce qui t’as décidé à devenir vigneronne?

J’ai grandi sur le domaine avec mes parents et mes grands-parents qui y habitaient tous ensemble et travaillaient en famille. 
Ado, je voulais devenir journaliste. À 18 ans je suis donc partie à Aix en Provence ( hypokhâgne puis Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence ) puis à Paris ( Institut Français de Presse ) pour suivre mes études…
À l’époque mes parents n’avaient pas encore 40 ans. Ils prenaient tout juste la succession de mes grands-parents à la tête du domaine et la question de la transmission ne se posait pas. 
J’ai donc fais mes études puis mon parcours de journaliste loin du domaine. 
En 2013 : Arrêt de l’émission pour laquelle je travaillais sur France 5.

En parallèle : décision de mes parents d’essayer de vendre le domaine pour prendre leur retraite.
Déclic pour moi : envie de changer de vie et surtout envie de poursuivre le combat de mon père qui s’est battu pendant près de 15 ans pour sauver le cépage local (le mollard ) avec l’aide de l’Institut Français de la Vigne. 
J’ai pris rapidement la décision de revenir au Domaine, comme si c’était une évidence.
Cela a surpris tout le monde (même moi !)…  On a alors décidé de se laisser 2 ans de transition avec mes parents pour voir si la reprise était jouable et si je tenais sur la longueur. 
J’ai entamé un Mastère Spécialisé en Commerce International des Vins et Spirituex à l’ESC Dijon à temps partiel sur 2 ans ( on ne sort pas vigneronne de cette formation mais cela donne une bonne culture générale de la filière et plein de contacts ! ) tout en revenant le plus souvent possible au Domaine pour commencer à y travailler.
J’ai commencé à apprendre la vinification sur le tas, lors des vinifications 2014 avec mon père. Désormais c’est moi qui vinifie complètement même si mon père n’est jamais loin et garde un œil sur mon travail. 

Quelles sont d’après toi les choses qui ont changées le plus dans les 10 dernières années dans le monde du vin?

  • Naissance et développement de la vente en ligne 
  • Apparition et forte valorisation de micro appellation ( en Auvergne, dans le Trièves, etc )
  • Retour en force des cépages anciens 

Parmi les vins que tu produis, si tu devais en choisir 1 seul, lequel choisirais tu et pourquoi?

Le Théüsien rouge car c’est notre 100% cépage Mollard. le cépage de l’arc alpin ultra rare que mon père a sauvegardé et réhabilité.
Une très jolie matière.
Des tanins soyeux.
Un vin bien équilibré, bien structuré.
Des arômes de fruits rouge (crambery, grenade…) un petit côté fumé et réglisse en finale.
Une cuvée ou le terroir s’exprime à travers la typicité du cépage.

CÉPAGES : 100% Mollard (cépage traditionnel haut-alpin)
CONSERVATION : xx ans

DÉGUSTATION :
Servir autour 18°C pour accompagner, charcuterie de montagne ou des fromages affinés du Queyras. Il se marie également très bien avec la cuisine légèrement épicée ou encore une viande rôtie accompagnée d’une poignée de champignons.

Donne-nous 3 mots qui décriraient pourquoi tu fais du vin?

  • Créativité
  • Vinodiversité
  • Liberté 

Donne-nous le nom d’un/e autre vigneron/ne dont tu es fan et dis nous pourquoi tu l’as choisi/e?

C’est très dur de n’en citer qu’un seul !!! Du coup je choisie Audrey Martinez du Domaine la Vivarelle
Nous nous sommes rencontrées via WomenDoWine…. C’est une super vigneronne, elle a, elle aussi, repris le domaine familial de ses parents, ses vins lui ressemblent : ils sont solaires et généreux… J’aime tout particulièrement les cuvées blanc et rouge Madame Rêve
https://www.domainelavivarelle.com/

Site du domaine : https://www.terrasses-arago.fr/
La Plaine de Théüs, 05190 Théüs

La série d’articles « CollectifVin1Un » est naît sur l’initiative de Nicolas Naigeon d‘Aveine afin aider les vignerons à traverser la crise du COVID19 par une mise à disposition des réseaux des influenceurs du mode viti/vinicole : #Collectif21.
Influenceurs ou vignerons, n’hésitez pas à rejoindre le mouvement.

https://www.aveine.paris/collectif21/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *