Quelle durée de conservation pour quel vin ?

Quelle durée de conservation pour quel vin ?

Si vous pouvez conserver toutes vos bouteilles dans les mêmes conditions, leur durée de garde, elle, varie selon les types de vins.
Alors, quelle durée de conservation doit-être privilégiée pour quel vin ?

Tout d’abord, sachez que trois éléments doivent être pris en compte pour garantir une bonne garde du vin : ses tanins, sa sucrosité et son acidité. Possédant naturellement plus de tanins (car la peau des raisins -où sont contenus les tanins- est utilisée lors de la vinification), les vins rouges se conservent généralement mieux que les vins blancs.

Trois éléments doivent être pris en compte pour garantir une bonne garde du vin : ses tanins, sa sucrosité et son acidité.

Le vieillissement est même souvent à recommander pour les vins rouges : l’expression de leurs arômes peut se révéler plus intéressante et plus intense avec le temps. Cependant, certains vins rouges fruités ou marqués par la fraîcheur, sont plus appréciables jeunes. C’est le cas du Beaujolais nouveau en Bourgogne dont le temps de garde se compte en mois.

En ce qui concerne les vins blancs, leur durée de conservation dépendra de leur teneur en sucre et en alcool. Plus le vin est sucré, plus il sera apte à garder ses promesses sur le long terme. Ainsi, les vins liquoreux ou moelleux peuvent se boire jeunes comme vieux. L’acidité servant d’antioxydant, les vins blancs qui en sont marqués vieilliront également mieux que les vins blancs puissants, denses, ou amers.

Les vins rosés, quant à eux, sont à consommer dans une durée d’un ou deux ans. 

Le temps permet donc aux vins d’évoluer, et à son goût de se bonifier jusqu’à son apogée puis de se dégrader ensuite. Le choix du moment où l’on ouvre les bouteilles de sa cave peut donc être crucial pour les dégustateurs que nous sommes.

Même si les grandes règles de la garde ne sont pas à négligées, il convient surtout de pouvoir connaitre les conditions dans lesquelles les vins vont vieillir et d’adapter leurs périodes de conservation à celles-ci.
Si un taux d’humidité pas trop bas et une protection contre les UV sont nécessaires pour conserver ces vins, lorsqu’on évoque la durée de conservation c’est la température qui va jouer un grand rôle.
La température de conservation influe directement sur le processus de vieillissement. Des vins conservés dans un environnement trop chaud (par rapport au sacro-saint 12°) auront tendance à vieillir plus vite.
A défaut de pouvoir reproduire les conditions idéale sur de longue période (12° en appartement ça semble un peu frisquet), il faudra en tenir compte pour calculer l’apogée et éviter donc les mauvaises surprises.

Entendons nous bien quand même : lorsqu’on parle de garde, nous parlons des vins qui vont s’épanouir 8, 10 ou 15 ans après leur mise en bouteille.
Les vins avec des cycles de maturité plus courts seront beaucoup moins impacté par des petites entorses aux règles de la conservation. Heureusement 😉

Image : Getty Images/iStockphoto

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *